Le patrimoine de Montagnac-Montpezat

Eglise St-Pierre de Montagnac

L’église paroissiale de Montagnac est placée sous le vocable de Saint-Pierre-aux-Liens et son saint patron est saint Christophe.

Elle est de style roman, et a été remaniée au XVII e siècle.

Elle possède une statue de saint Antoine le Grand, patron des trufficulteurs représenté avec sa truie.

Eglise St-Pierre de Montagnac Eglise St-Pierre de Montagnac Eglise St-Pierre de Montagnac

Chapelle St-Christophe de Montagnac

La chapelle située à l’est du village sur la route de Riez qui conduit au silo à grains, est sous le vocable de Saint-Christophe.

Saint-Christophe de Lycie plus connu comme SAINT-CHRISTOPHE est considéré comme le patron des voyageurs et des pèlerins. Il se fête le 25 Juillet.

Chaque année à l’occasion de sa fête, une messe célébrée par le prêtre de la paroisse, rassemble les fidèles de ce Saint-Patron sur les lieux mêmes de la chapelle. Quelquefois par manque de place, la messe est célébrée en plein air.

Après l’office, le prêtre bénit tous les véhicules présents sur l’aire de stationnement. Cette traditionnelle cérémonie est appréciée des anciens et attire le touriste toujours curieux des immuables coutumes provençales.

Chapelle St-Christophe de Montagnac Chapelle St-Christophe de Montagnac

Monument aux morts de Montagnac

Monument aux morts de Montagnac Monument aux morts de Montagnac Monument aux morts de Montagnac Monument aux morts de Montagnac Monument aux morts de Montagnac

Fontaine de la Banette de Montagnac

Fontaine de la Banette de Montagnac

Fontaine de l'Archier de Montagnac

Fontaine de l'Archier de Montagnac Fontaine de l'Archier de Montagnac Fontaine de l'Archier de Montagnac

La Grande Fontaine de Montagnac

La Grande Fontaine de Montagnac

Oratoire Sibaude de Montagnac

Oratoire de Montagnac

Lavoir de Montagnac

Lavoir de Montagnac

Château de Montpezat

Château de Montpezat

Eglise de Montpezat

L'église a pour titulaire et patron : St-Julien.

St-Julien de Brioude, né à Vienne, cité des Allobroges. Soldat, il fuit le Dauphiné ou sévit la persécution ordonnée par l'empereur Julien, son homonyme.

Déserteur et chrétien, il se cache en Auvergne en attendant, des jours meilleurs. Mais dénoncé, Julien se rend au juge afin de ne pas compromettre la personne qui l'avait abrité. Sur son refus d'apostasier, il meurt décapité près de Brioude vers 342.

Ses reliques furent découvertes en 431 par St-Germain d'Auxerre, et ses miracles racontés par St-Grégoire-de-Tours.

Eglise de Montpezat Eglise de Montpezat

Monument aux morts de Montpezat

Monument aux Morts de Montpezat Monument aux Morts de Montpezat

Oratoire St-Sébastien de Montpezat

Sébastien est un martyr romain, qui aurait été tué lors des persécutions de Dioclétien au début du IVè siècle. Il existe très peu de détails historiques de la vie de Saint Sébastien. Il serait un gaulois élevé à Milan dans la foi chrétienne.

A Rome, il devint centurion et fut pris d’affection par les empereurs Dioclétien et Maximilien Hercule qui le nommèrent capitaine de la garde prétorienne, ignorant qu’il était chrétien. La tradition rapporte que Sébastien encouragea dans leur foi et au glorieux martyr : le christ, deux prisonniers chrétiens.

En l’apprenant, Dioclétien reprocha à Sébastien sa traîtrise et donna l’ordre à ses soldats de l’exécuter en le transperçant de flèches. Les archers le frappèrent jusqu’à ce qu’il soit recouvert de flèches comme un hérisson. Selon la légende, les archers qui avaient beaucoup d’estime pour leur chef auraient évité de viser le coeur, si bien que Sébastien ne succomba pas de ses blessures. Il fut soigné par une jeune veuve nommée Irène. Rapidement rétabli, il se rendit auprès de l’empereur pour lui reprocher sa cruauté à l’égard des chrétiens. Dioclétien le fit alors rouer de coups jusqu’à la mort et ordonna que son corps soit jeté dans les égouts de Rome. Des chrétiens purent cependant retrouver son corps et l’ensevelirent auprès des ossements des apôtres Pierre et Paul. Ses ossements furent ensuite disséminés dans différents lieux : églises, cathédrales, abbayes en France et à Rome.

Dans la mythologie gréco-romaine, Apollon, le dieu archer, est protecteur de la peste. L’image de Saint Sébastien fut le moyen de christianiser cette tradition.

Saint Sébastien est le patron des archers, il est protecteur contre la peste et des épidémies. C’est pour son rôle de protecteur que cet oratoire lui est dédié et placé à l’entrée du village.

Oratoire St-Sébastien de Montpezat Oratoire St-Sébastien de Montpezat

La pierre des 3 blasons de Montpezat

Avant d’être fixées définitivement, les limites séparant Montpezat des localités voisines Baudinard et Artignoc donnèrent lieu à une multitude de contestations et de querelles entre habitants des trois villages. Si bien qu’en 1733 il y eut vérification et rétablissement des limites de Baudinard avec Montpezat et nomination d’experts.

En 1739, députation du greffier de Montpezat à Aix pour consulter sur le procès intenté par le seigneur de Baudinard et la communauté d’Artignosc, au sujet des limites du territoire.

Enfin en 1742, une transaction est établie entre les communautés de Baudinard, Artignosc et Montpezat, les limites sont fixées au "trifinium", point de jonction des limites des trois territoires.

Et c’est en 1743 que fut posée à cet endroit précis situé dans le Val Valour une pierre de bornage.
Cette pierre existe encore, elle porte sur trois faces les armoiries respectives des seigneurs des 3 territoires.

La pierre de Montpezat

La calade de Montpezat

L’ouvrage est de construction récente : printemps 2015.

L’accès au village est remis en valeur et fait apparaître tout au bout l’Eglise St-Julien classée Monument Historique.

Icône PDF Texte portant sur l'inauguration de la calade.


La calade de Montpezat

Le mur en pierres sèches de Montpezat

Situé rue du Verdon à Montpezat, le mur est de construction récente (07.02.09 – 25.03.10).

Il drape et ceinture le village face au lac, tel une sentinelle.

Le mur en pierres sèches de Montpezat